CHU-B: le Dg canadien incompétent avec un salaire de 150 millions




Depuis son arrivée à la tête du CHU-B(Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville), Sylvain Villiard, le nouveau DG n’arrive pas à prouver qu’il est un professionnel en matière de gestion hospitalière. Envoyé dans le cadre du contrat qui lie le Chu de Montréal au CHU-B, Villiard est encore à la peine.




L’image du CHUB s’est d’ailleurs considérablement dégradée.  » Nous sommes toujours plongés dans l’immobilisme », confie, sous couvert d’anonymat, un proche du dossier.
Dans cette histoire de merde brazzavilloise, 3 canadiens ont déjà démissionné(Carine Rousseau, François Bilodeau et Daniel Champagne).
Dans certains grands milieux de Brazzaville, l’on n’hésite plus à dénoncer le caractère faramineux du salaire du DG du CHU-B – plus de 150 millions de FCFA de salaire annuel, hormis les avantages divers( logement et autres).




Sylvain Villiard gagne mieux que Justin Trudeau, le premier ministre de son pays (le Canada), qui perçoit, selon nos recherches sur internet, un salaire annuel de 175.000 dollars us, soit 105 millions de FCFA(au taux du dollar de 600 FCFA).
Là où le bât blesse c’est que « tous les 150 millions FCFA lui ont déjà été payés conformément à la clause contractuelle de paiement par anticipation de 12 mois de salaire… », se désole, d’un air triste, une bonne source.




À qui profite réellement ce contrat? De mauvaises langues y soupçonnent des pratiques de rétro « commissions. De simples congoloniaiseries »? Difficile de le confirmer tant les canadiens ne traînent pas une réputation sulfureuse dans leur coopération avec les pays africains.
Alphonse Ndongo