Cette décennie (2020-2030 ) verra la mort de plusieurs vieillards du PCT et Opposition

0
1419




Toute une bande de retraités repartis entre le pouvoir et l’opposition ayant pris le Congo en otage va vivre leur dernière décennie ( 2020-2030). Septuagénaires ou octogénaires leur décès sans doute fera le bonheur des congolais qui ne savent comment s’en débarrasser. Souhaiter la mort d’une personne n’est pas biblique , mais à quoi servent-ils ?

Le chef de fil de cette bande Denis Sassou Nguesso se rapproche déjà de 80 ans et ne pense pas encore lâcher le pouvoir qu’il considère comme son bien privé. Malgré tous ses échecs socio-politico-economiques, il se croit toujours utile à la nation dont la majorité le juge incompétent notoire et inutile.




Selon un acteur de la vie politique congolais et vieux routier, cette décennie sera celle de la libération du Congo bien que le risque se trouve dans la relève que préparent ces vieillards.

A l’instar d’eux, les vieillards lancent dans la politique des jeunes sans expérience professionnelle et qui viennent avec la seule idée de s’enrichir. Une génération copier-coller en quelque sorte.




L’État devrait déjà préparer un budget dédié aux obsèques de tous ses vieillards qui ont causé tant du tort au Congo. Aucun d’eux ne se soucient réellement de l’avenir du pays. L’éducation qui est l’essence même d’une nation a été dévaluée à escient pour abrutir la population au profit d’une minorité des nantis de la politique qui devrait gouverner demain dans les mêmes conditions que Sassou.

Ce matin, les habitants de Ouenzé ont appris la disparition de leur député Doukaye Ondzié, un cacique du pouvoir qui s’est enrichi sous le dos du Trésor public.