Cendrine Sassou Nguesso, la plus grande importatrice des sachets au Congo

0
1295




 

Il y a plus de deux ans que le chef de l’État congolais Denis Sassou Nguesso avait promulgué la loi interdisant la vente et l’utilisation des sacs en plastiques en vue de sauvegarder l’environnement. Il s’avère aujourd’hui que la plus grande contrevenante à cette interdiction n’est entre autre que sa propre fille Cendrine Sassou Nguesso, laquelle en complicité avec des Libanais continuent d’importer les sachets qui sont vendus frauduleusement.

Quand la famille Sassou Nguesso aura évolué mentalement, le Congo donnera des signaux véritables de changement. Entre temps, on assiste et on vit encore dans l’amateurisme et le manque de culture et vision de cette famille dont le chef Denis Sassou avait promis la nouvelle république qui ne s’avère être qu’un leurre.

Malgré que Sassou ait signé et promulgué un décret interdisant l’utilisation des sachets au Congo, sa fille en complicité avec des Libanais continuent d’en importer et distribuer .

La police congolaise qui arrête de temps à autre des pauvres débrouillards utilisant les sachets est bien au courant, mais préfère regarder ailleurs. La nouvelle république protège le clan Sassou Nguesso.




Pourtant, Denis Sassou Nguesso s’est trouvé un nouveau job de défenseur de l’environnement, mais encourage en sous marin sa destruction. La majorité des sachets en circulation eu Congo sort des entrepôts de Cendrine Sassou Nguesso à Pointe-Noire.

Un policier a confié à ce journal, que sa hiérarchie leur demande de traquer les petits trafiquants qui importent des sachets de la RDC ou du Cabinda, afin d’éviter à la fille de Sassou de la concurrence.