Cas Chloé: les trois médecins interpellés libérés en catimini





Les congolais ont assisté hier à une justice spectacle, exercée par le Procureur de la République, M. Oko Ngakala qui, par excès de zèle tel un matador, a adressé des injonctions aux officiers de police judiciaire, afin qu’ils procèdent à la mise en garde à vue de trois médecins de la clinique Leyono.

Nous avons, dans un communiqué publié hier soir, fait la démonstration du caractère illégal et humiliant de ces arrestations.

Suite à cette dénonciation et à la protestation du personnel de la clinique Leyono, les docteurs Ondzé et Yombi ont été libérés.




Même si nous comprenons la douleur des parents et amis de Mme Chloe Bafouansoni qui crient justice suite à la tragique disparition de cette jeune dame qui avait encore beaucoup de rêves à réaliser sur cette terre, nous dénonçons cette justice spectacle qui n’a comme seul objectif, de donner l’illusion qu’il y’a dans notre pays, un appareil judiciaire impartial.

Cette justice de rue qui montre ses muscles lorsqu’il s’agit des faibles et s’aplatit devant les forts, vient une fois de plus, de faire la démonstration qu’elle obéit avant tout à la logique de foule et non au droit.




Il est temps que tous ces braconniers du droit, qui passent la majeure partie de leur temps dans les débits de boisson et qui confondent trop souvent code de procédure pénale et droit coutumier, prennent le temps de lire les textes juridiques et disent le droit dans les règles de l’art.

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen