CAN Cameroun 2022 : les Diables rouges retardent leur qualification

0
349




A défaut de s’imposer à Manzini,  les Diables rouges ont fait jeu égal  le 16 novembre avec  les Shilangu Semnikati d’Eswatini 0-0 dans le cadre de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2022.





Les Congolais gardent leur deuxième place avec 7 points, derrière le Sénégal (12 points) qui a déjà assuré sa qualification après sa courte victoire à Bissau. Les Diables rouges doivent s’en mordre les doigts. Bien partis après leur victoire à Brazzaville 2-0, les poulains de Valdo  devraient enchaîner pour assurer à 95leurs chances de qualification à la phase finale de la CAN. Leur bonne entame de match n’a  pas suffi puisque les attaquants ont manqué de précision sur les actions franches de buts qu’ils se sont créées en première mi-temps. Mavis Tchibota  moins inspiré n’a pas fait le bon choix, choisissant la passe au lieu de frapper.   Merveil Ndockyt et Prince Vinny Ibara n’ont quant à eux pas pu cadrer leur frappe.Les Diables rouges s’en sortent d’ailleurs bien puisque cette  équipe d’Eswatini différente de celle qui s’est produite à Brazzaville aurait pu faire mieux si elle n’avait touché la barre transversale alors que Mafoumbi était battu. Elle a aussi placé un ballon sur le poteau (71e minute).




Ce partage des points relance la Guinée-Bissau dans la course à la qualification. Troisième du groupe avec 3 points, elle a concédé sa troisième défaite d’affilée en s’inclinant contre le Sénégal 0-1. Les Diables rouges ont encore leur destin en main. Mais, tout peut encore basculer en cas de deux contre-performances des Congolais respectivement face au Sénégal à Brazzaville lors de la 5e journée et contre la Guinée- Bissau à Bissau dans le cadre de la 6e journée, couplées avec deux succès de la Guinée- Bissau. Dans ce cas de figure, les Bissau-guinéens seront qualifiés  avec neuf points contre sept pour le Congo. Il y a donc urgence. Car pour espérer se qualifier les Diables rouges doivent gagner l’un des deux matches. Ils pourraient aussi être sauvés si la Guinée-Bissau ne gagne pas l’un de ses deux matches. A suivre.