B/Ville: un parisien annule son voyage retour en France, son frère a volé sa weston croco

0
771




Une histoire qui fait jazzer les riverains de cette partie de Makélékélé dans le premier arrondissement de Brazzaville. Le P Brados s’est vu contraint d’annuler son voyage retour sur Paris après s’être rendu compte de la disparition de sa paire de chaussure de marque Weston Croco, qui lui aurait coûtée très cher. Le bruit court que l’auteur serait son propre jeune frère, introuvable depuis. Le P Brados a mobilisé toutes les bonnes volontés pour ramener le voleur à la raison au risque d’impliquer la police.

Pour le P Brados, la police serait son ultime recours au cas où son petit-frère ne revenait pas à la raison après l’implication des sages du quartier et de la famille. En vacances au pays, comme tout bon parisien de la zone sud de Brazzaville, le P Brados a ramené toute sa collection vestimentaire pour se faire valoir auprès du quartier et connaissances.




Avant son retour au pays, on lui a fait le compte rendu des séjours d’autres parisiens du quartier qui ont été victimes soit des moqueries, soit des éloges. Il lui fallait donc d’être à la hauteur en déclassant les derniers visiteurs. Il devrait être BCBG, contrairement au dernier parisien en séjour au quartier dont la coiffe de Kester Emeneya a fait sortir tous les moqueurs. « Le P yo, coiffe yi mu manissi valeur ya parisien…A mbé Bougui, coiffe ya ntama yé, ya ba Ngaya » pouvait-on entendre à ses allers et retours dans la ruelle.




Les deux mois qui ont duré son séjour au pays, le P Brados a convaincu tout le monde par sa gamme sauf les pragmatiques qui lui ont reproché de ne pas avoir pensé à moderniser la maison de ses parents et de vivre dans une auberge.

Son jeune frère qui était son bras droit durant son séjour a vu aussi comment son souhait de recevoir comme cadeau la chaussure Weston Croco n’a pas été exhaussé. Il a pris la décision de la subtiliser la veille du voyage retour du parisien qui s’en est rendu compte en vérifiant sa valise.




Le P Brados n’a pas hésité à se rendre à l’agence Ethiopian Airlines payer la pénalité et repousser son voyage dans le seul but de récupérer sa paire de chaussure. Pour Brados, il était hors de question de perdre cette chaussure qui lui coûté trop cher et a supplié les sages de ramener son jeune frère à la raison. Il ne voulait pas impliquer la police sur une question familiale. Le jeune frère reste introuvable.