Brazzaville : le second axe de la corniche sera opérationnel en mars

0
1603




 

 

Lancés en mars 2015, les travaux de construction de la route de la case De-Gaulle au pont du Djoué, le long de la corniche du fleuve Congo, prendront fin au mois de mars prochain. Elle améliorera la desserte des quartiers Makélékélé et  Bacongo.

Le ministre chargé des Grands travaux, Jean Jacques Bouya, et son homologue des Affaires foncières, Pierre Mabiala, ont visité le chantier le 13 janvier. « Les travaux seront achevés en février. Cependant, avant son inauguration au mois de mars, on doit d’abord poser les garde-côtes pour protéger la circulation », a indiqué Jean Jacques Bouya.




Le point de chute de cette voie longue de 5km 200, tel que configuré au départ, provoquera, d’après les techniciens, des embouteillages entre l’avenue de l’OUA et Fulbert-Youlou. Ainsi, pour désengorger cette zone, une reconfiguration est en étude avec l’accompagnement de l’Agence française de développement.

Celle-ci prévoit la construction d’un échangeur qui chutera sur Djoué. Ce futur chantier qui fera l’objet d’un nouvel appel d’offres, pourra démarrer, a rassuré le ministre de l’Aménagement du territoire, avec les dix milliards FCFA environ qui ressortent du premier contrat avec la société Razel, dont le montant s’élève à plus de quarante-sept milliards FCFA.

En dehors de la corniche, 6 km de voiries de proximité sont construits pour assurer le désenclavement des quartiers avoisinants. A cela s’ajoute 1km 400 de collecteurs avec des voiries parallèles.

En dehors de la route de la corniche, les deux ministres ont également visité le siège du parlement en construction depuis huit mois, grâce à un don du gouvernement chinois d’un montant qui n’est pas dévoilé. Ici, beaucoup reste à faire. Car en dehors des deux chambres du parlement où les fondations sont réalisées à 30%, d’autres édifices seront aussi érigés. Il s’agit notamment des salles des commissions permanentes et auxiliaires, de la salle de banquet  et celle de la presse, d’un hémicycle de cinq cents places, etc. La fin des travaux est prévue pour avril 2020.

Le chantier du Centre national de géomatique du Congo et des services du cadastre, situé au centre-ville, précisément en diagonal de la banque chinoise, a de même fait l’objet d’une visite. L’immeuble est composé de cinq niveaux avec rez de jardin de 300 m2 servant de parking, et un espace aménagé en terrasse de banquets. Les travaux ont démarré en février 2015 et la réception provisoire du bâtiment aura lieu  au troisième trimestre de l’année en cours.




LEAVE A REPLY