Brazzaville et Pointe-Noire en couvre-feu dès 20h

0
317





Le gouvernement adopté le 24 juillet à Brazzaville la recommandation de la Coordination nationale de gestion de la pandémie du coronavirus, visant à ramener le couvre-feu de 20 h à 5 h du matin, et non plus à partir de 22 h. La nouvelle mesure est applicable à partir du 30 juillet et ne concerne que Brazzaville et Pointe-Noire. 




Les membres de la Coordination nationale de gestion de la pandémie du coronavirus ont recommandé exceptionnellement pour Brazzaville et Pointe-Noire, les deux villes le virus se propage rapidement. Fort de ce constat, cet organe a estimé de ramener  le couvre-feu de 20 h à 5 h du matin, au lieu de 22 heures à 5 heures du matin, comme annoncé par le premier ministre dans le deuxième palier du déconfinement progressif.

Pour lutter contre la contamination des populations dans les lieux à forte fréquentation, la coordination nationale de gestion de la pandémie Covid-19 a également pris l’option de la fermeture des marchés domaniaux  trois  jours sur sept jours.




Les membres de la coordination ont aussi recommandé la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de 20 jours à compter du 30 juillet, la prorogation du couvre-feu sur l’ensemble du territoire national de 22 heures à 5 heures du matin  à l’exception de Brazzaville et Pointe-Noire traitées séparément. L’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes dans les lieux publics et privés, à l’exception des marchés domaniaux et des événements prévus dans le cadre du déconfinement

Les membres de la Coordination nationale ont constaté qu’au Congo le nombre des personnes contaminées a doublé en moins de  trois semaines. « On déplore le relâchement dans le respect des mesures barrières et l’insuffisance dans la prise en charge des malades. Les départements de la Likouala, les Plateaux et la Sangha n’ont pas de cas actif, par contre celui de la Lékoumou à un cas », a dit le ministre Thierry Moungalla faisant la restitution  de la réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie à coronavirus.




Pour cette Coordination, la maladie est installée et se développe à un rythme accéléré à Brazzaville et Pointe-Noire. ” Brazzaville est la ville où se propage vite  le virus, il compte 1237 nouveaux cas révélés du 30 juin au 20 juillet suivi de Pointe-Noire, deuxième foyer de contamination avec  plus de 400 nouvelles contaminations dans la même période. Les tranches d’âge sont de 30 à 49 ans” a  fait savoir Thierry Moungalla.

À ce jour le Congo compte 3038 cas confirmés, 756 guéris et 51 décès », a-t-il  conclu.