Blague du jour: Sassou N’Guesso en séjour de travail de quelques jours à Oyo

0
1911





Le chef de l’État congolais, Denis Sassou N’Guesso s’est envolé le mercredi, 24 juin 2020 pour Oyo, dans la Cuvette, à environ 400 km, au Nord de Brazzaville. Le programme du président de la République à Oyo annonce une intense activité par visioconférence.




Ce déplacement intervient dans un contexte on ne peut plus difficile. La Covid-19 a déjà fait payer un lourd tribut à l’économie nationale. En ce qui concerne ses incidences macroéconomiques, sur la base des informations collectées à fin mai 2020, la crise sanitaire a eu un impact très fort sur la bonne dynamique de l’économie congolaise dans plusieurs secteurs à cause des mesures de confinement mises en œuvre dans la quasi-totalité du pays pour freiner l’épidémie de coronavirus.

Une forte récession économique avec un taux de croissance négatif compris entre 10% et 7%, une forte augmentation du chômage, par la suppression d’emplois, notamment dans le secteur formel, une forte contraction du commerce extérieur, tant en exportations qu’en importations, une dégradation importante des finances publiques, actée par l’adoption de la loi de finances rectificative promulguée le 13 mai 2020.




Les entreprises de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ont connu une baisse d’activités de 34% entre mars et avril 2020, les industries minières ont presque toutes arrêté leurs activités, à cause de la forte baisse de la demande mondiale et des prix. Les industries forestières et pétrolières ont eu à faire face aux mêmes contraintes. Les industries agroalimentaires ont vu leur production reculer de près de 55%, les entreprises du BTP ont enregistré un effondrement de leur activité qui a atteint 92%. Les cimenteries ont connu la même évolution.

Le commerce et les services ont affiché des taux de diminution d’activités de plus de 50%. Le secteur informel, lui aussi, a été lourdement précarisé par la pandémie et par le confinement.