Biens mal acquis : une enquête visant le clan Nguesso ouverte en Espagne

0
2373




 

 

La justice Espagnole a diligenté une enquête contre certains dignitaires Congolais proches de la famille Nguesso qu’elle soupçonne d’acquisition d’importants biens immobilier sur le territoire Espagnole avec l’argent public.

La salle 3 du tribunal de grande instance de Madrid et le juge anti corruption du tribunal de Marbella ont diligenté une enquête visant plusieurs proches du chef de l’État Congolais. La justice base ses soupçons sur l’acquisition de plusieurs biens immobiliers à travers des sociétés écrans Espagnoles.

Les juges Espagnoles s’intéressent de près à une propriété immobilière acquise par le ministre des grands travaux Jean jacques Bouya dans les pays vasques qui aurait coûté cinq fois moins le prix de sa valeur sur le marché. Les juges sont persuadés d’être en face d’une grande opération de blanchissement d’argent.Des opérations bancaires suspectes à Gilbratar impliquant Jean Jacques Bouya ont poussé la justice a sollicité au gouvernement de cette enclave britannique à lui fournir des informations.





Les biens immobiliers du chef de l’État Congolais Denis Sassou Nguesso dans le Sud de l’Espagne dans la région de l’Andalousie sont aussi dans le collimateur de la justice. Cette enquête a été diligentée suite à une plainte déposée par une association des Congolais d’Espagne.

Une source de l’enquête a confié à ce journal que la justice est devant une grande affaire de corruption et blanchissement d’argent visant des hommes d’affaires Espagnoles et dirigeants Congolais.

Le 18 septembre dernier la justice Espagnole a détenu Vladmir Kokorev et son épouse Julia, deux citoyens Russes résidents en Espagnoles qui utilisaient leurs sociétés pour blanchir des capitaux du clan Obiang Nguema. Plus de 30 millions d’euros soustraits du Trésor Equato Guinéen ont été blanchis par Teodoro Obiang Nguema via diverses sociétés des Kokorev. Des biens immobiliers estimés à de milliers d’euros ont été aussi saisis par la justice.