Bacongo/Makélékélé : plus de 200 jeunes mouchards qui vendent leurs frères à la police démasqués

0
4017

Le service de vigilance civile et populaire des populations des quartiers sud plus précisément de Bacongo et Makélékélé a démasqué plus de 200 jeunes qui collaborent avec les services de sécurité en faisant des fiches contre des supposés opposants au régime de Denis Sassou Nguesso. Ces jeunes perçoivent en retour une petite rétribution financière et surtout bénéficie d’une sorte d’impunité dans leurs agissements.

Plus de 200 jeunes désœuvrés des quartiers Bacongo et Makélékélé ont choisi la voie de la traîtrise des siens pour subvenir à leurs besoins primaires. Recrutés par la services d’intelligence du régime, ils ont la mission de dénoncer tous les habitants de ces deux arrondissements qui n’aiment pas Sassou Nguesso et son clan.

Des fiches établies par ces jeunes mouchards atterrissent dans les bureaux de leurs relais au CID et à la police nationale. C’est à partir de ces mêmes fiches souvent établies sur aucune base solide que plusieurs personnes sont enlevées de nuit à l’insu de tous et disparaissent dans la nature.

Le pouvoir de Brazzaville qui se sait détester dans les quartiers sud s’est renforcé dans les renseignements afin de parer à tout mouvement de contestation. La tactique consiste à étouffer les probables leaders de la jeunesse de ces zones par les arrestations arbitraires.

Parmi ces 200 jeunes indics de la police, figure les chauffeurs de Taxi, vendeurs aux marchés Total, Commission et Bouro ainsi que des chômeurs. Une source évoque aussi des écoliers parmi eux.