B/Ville : un parisien enferme sa belle -mère qui a escroqué sa parcelle, sa femme en France se sépare de lui

0
2230

Jean Claude M a toujours du mal à croire que c’est sa femme Sheilla qui a pu lui faire ça ! Il y a de cela dix ans, il s’est plié en deux pour la faire venir en France via le Maroc dans l’espoir de former un couple heureux. Il ignorait tout juste que Sheilla était venue en France se chercher et que lui n’a juste servi que de tremplin. Son séjour au Congo lui a permis de découvrir que la parcelle qu’il a achetée était au nom de la mère de Sheilla. Après avoir porté plainte pour escroquerie et abus de confiance contre sa belle-mère qui a passé quelques jours en cellule, en France Sheilla a demandé le divorce.

Certains hommes en France oublient trop vite l’adage qui dit que le cabri ne broute l’herbe que le long de sa corde et vont en Afrique brouter de l’herbe dit-on Bio. Mais une fois que cette herbe arrive en France, elle humilie le cabri en devant la nourriture du mouton.

Jean Claude M est sans doute devenu celui qui déconseille à qui-que ce soit d’aller prendre une femme au Congo et la ramener en France. « Il faut faire comme nos frères d’Afrique de l’Ouest qui laissent leurs femmes au pays et y vont juste de temps à autre ».

Sa femme Sheilla qu’il a ramené du Congo est aujourd’hui son principale adversaire et le calvaire de sa vie. En décidant de s’acheter une parcelle au Congo, Jean Claude M a refusé d’associer sa famille dont les membres ne jouissent pas d’une bonne réputation dans la gestion de l’argent. Il a fait pleinement confiance à sa belle-mère qui vit au Congo.

Mais c’est une fois sur place qu’il va découvrir de l’hypocrisie de sa femme. Tout l’argent qu’il envoyait pour les travaux de sa maison ont servi plutôt à sa belle-famille de réhabiliter leur maison et à ouvrir un commerce de vente de ciment et un dépôt de boisson en plus d’un bar.

Très remonté, Jean Claude M décidé de passer à la vitesse supérieure et porte plainte contre sa belle-mère qui est placée en garde à vue dans un commissariat de Brazzaville. Elle est contrainte de tout avouer et de mentionner le nom de Jean Claude M dans le permis d’occuper de la parcelle achetée. La police en profite pour la coller une amende de 150.000 cfa avant sa libération.

La belle-famille verse aussi à Jean Claude M une somme de 3 millions cfa pour abus de confiance. Quand Sheilla apprend tout cela depuis la France, il s’en prend à son époux et lui annonce le divorce au téléphone. Elle demande à JC de ne plus mettre ses pieds dans la maison familiale au risque d’appeler la Police.

Jean Claude M ne perd pas la tête et approuve la décision de sa femme qu’elle qualifie de nuisible dans sa vie avec sa famille, mais dit venir sur place récupérer ses affaires. « C’est la honte qui te fait prendre cette décision, mais ayant découvert le vrai visage de ta famille, je suis même heureux de divorcer avec toi » dit Jean Claude M qui a compris que son argent a enrichi sa belle-famille.