Aviation: vers une nouvelle vie d’Ecair

0
397





Suite à un partenariat signé avec la compagnie Ethiopian Airlines pour la formation des équipages et la maintenance de ses appareils, le ciel semble soudain s’éclaircir pour le transporteur congolais ECAir, en cessation d’activité depuis le mois d’octobre 2016, pour cause de trésorerie.

Passant à la phase pratique dudit partenariat dont le grand public ignore pour l’instant le détail des clauses, un avion de la compagnie ECAir a décollé de Brazzaville pour Addis-Abeba où celui-ci sera soumis à une vérification complète, afin de certifier son aptitude à effectuer des vols commerciaux. Il en sera de même pour les trois autres appareils de la compagnie, jusque là cloués sur le tarmac de l’aéroport international de Maya-Maya à Brazzaville.

Ces révisions, préalables à une reprise des activités commerciales de la compagnie congolaise, viennent corroborer la promesse faite par le ministre des Transports et de la marine marchande, Fidèle Dimou devant le Sénat, le 23 mars dernier, lors de la séance des questions orales au gouvernement avec débat.




«ECAir existe, elle n’a jamais été liquidée. Ce n’est nullement l’intention du gouvernement. Elle constitue notre fierté nationale, il nous faut la relancer. Comme tout le monde peut le constater, quatre avions sont stationnés en ce moment à l’aéroport Maya-Maya », déclarait-il devant les sénateurs.

Avant de rallier les hangars de maintenance de la compagnie Ethiopan Airlines, les avions ont été examinés par des techniciens agrées, qui ont confirmé leur bon état.

Si la nouvelle est accueillie avec euphorie par de nombreux congolais qui voient en cette compagnie un fierté nationale, beaucoup émettent le souhait de voir s’opérer un changement à la tête de cette celle-ci, la direction sortante ayant brillé par une incompétence notoire en matière de management et de gestion.