Au Ghana, la famille de Kofi Annan lui fait ses derniers adieux

0
413




 

Alors que le monde pleure la disparition de Kofi Annan, diplomate et lauréat du prix Nobel de la paix, Africanews est allé sur les traces de sa maison familiale de Kumasi au Ghana.

Le 8 avril 1938, le regretté Kofi Annan naissait dans cette maison de la ville de Fante. C’est donc naturellement que les membres de sa famille, mais aussi ses plus proches collaborateurs s’y sont réunis pour un dernier adieu.

“Il était patient avec tout le monde, des enfants aux adultes et en toutes choses il était extrêmement humble. Nous avons vraiment perdu une personne formidable, irremplaçable”, regrette la sœur de celui qui fut secrétaire général de l’ONU pendant de nombreuses années. “Si nous avions plus de personnes comme lui, le Ghana et le monde ne connaîtraient aucune guerre, aucun problème. Il était une légende.”

J’espère que notre jeunesse tirera des leçons de son intégrité, de son amour pour son métier et de sa confiance dans un monde de justice et d’équité.

Si Kofi Annan était un grand pilier de la démocratie moderne, il était surtout une pierre angulaire pour les siens, raconte Nana Kofi Brewo III, chef de la famille :




“Même s’il ne rentrait pas à la maison, nous suivions ses activités à la télévision, sur Internet, c‘était comme s’il était avec nous. Et quoi qu’il se passe à la maison, un enterrement ou autre, il faisait sentir sa présence, même s’il ne pouvait pas venir directement, il envoyait des fonds pour les funérailles. Donc il était un homme pour la famille et aussi pour le Ghana et ensuite pour le monde”.

Kofi Annan, un nom à jamais associé à la paix dans le monde, et un exemple pour les générations futures assure son ancien collaborateur, Patrick Reginald Denis Hayford, qui a travaillé à ses côtés aux Nations unies.

“Il avait une éthique de travail incroyable et une capacité de travail acharnée et j’espère que notre jeunesse tirera des leçons de son intégrité, de son amour pour son métier et de sa confiance dans un monde de justice et d‘équité”.

L’ancien Secrétaire général des Nations unies est décédé en Suisse le samedi 18 août, quatre mois après son 80ème anniversaire.