Assurances : une campagne de sensibilisation se déroule à Pointe-Noire

0
427




 

Les travaux de cette campagne ont été lancés, le 27 février, par Bruno Fructueux Boutsana, secrétaire général de la ville océane.

La campagne de sensibilisation à l’assurance est organisée par le ministère des Finances et du Budget en partenariat avec l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Congo (Apsaco). Par cette activité, le DGIFGN et l’Apsaco entendent faire connaître davantage le secteur des assurances et pallier le faible taux de pénétration à l’assurance de 3,97% en 2016. Un déficit dû au non-respect des assurances obligatoires et aussi à l’ignorance du grand public et des autres services administratifs sur les finalités de l’assurance. «Pointe-Noire abrite ces assises en raison de l’importance de l’activité économique qui s’y développe et qui nécessite une sécurisation accrue à travers la souscription des produits d’assurance, mais également de son action avec ses atouts et son hospitalité», a indiqué Constant Badia, directeur général des Institutions financières générales nationales (DGIFGN), représentant le ministre des Finances.




Cette campagne a pour objectifs d’améliorer la perception de l’industrie de l’assurance par le public, en sensibilisant à l’importance des assurances, les droits des assurés et les bénéficiaires des contrats d’assurances et informer sur les questions de procédures de souscription de règlement des sinistres; contribuer à la sécurisation accrue des personnes, des biens et des activités humaines ; vulgariser les mécanismes de prévoyance comme complément aux régimes obligatoires de couvertures sociales ; favoriser l’essor des activités économiques.

En effet, sept thématiques vont être développées au cours des travaux. Ceux-ci portent sur la présentation des acteurs du marché et leur rôle,  les produits d’assurances et l’intérêt de souscription, la démarche en cas de sinistre, la fraude et les sanctions à l’assurance. Les travaux qui dureront deux jours ont été scindés en deux phases. Le premier jour est axé sur les exposés et le deuxième va être consacré à l’opération coup de poing qui s’effectuera dans les ronds-points et les frontières avec le concours de la police, la gendarmerie et les services de douanes. Les propositions et résolutions issues des travaux de cette campagne permettront d’orienter le secteur des assurances vers son développement.

Comme l’a signalé Bruno Fructueux Boutsana, cette campagne constitue un vaste chantier en vue d’instaurer des bases saines et propices au développement du secteur des assurances qui jouent un rôle important dans le développement économique en mobilisant des investissements sécurisés par des garanties contre des risques éventuels. «Élaborer un plan d’action pour le développement du secteur des assurances repose indéniablement sur un bon équilibre entre le respect de la réglementation, le contrôle par l’autorité de tutelle, la technicité des acteurs, la qualité des réseaux de distribution et la demande des assurés», a-t-il souligné indiquant que l’activité intégrait le cadre de la diversification de l’économie congolaise.