Artisanat : Monique Alfred Ondzé transforme des déchets plastiques en objet d’art




Artiste décoratrice, événementielle et écrivaine, la Congolaise s’intéresse désormais au recyclage des déchets plastiques. Par cette initiative, elle entend apporter sa pierre à l’édifice dans la lutte contre la pollution des sols.





La pollution plastique est engendrée par l’accumulation des déchets en matière plastique dans l’environnement. En effet, le plastique a des effets nocifs sur l’environnement. Le désavantage du plastique, c’est qu’il n’est pas biodégradable ou alors il prend énormément de temps pour se dégrader.Une situation qui a interpellé le génie de Monique Alfred Ondzé. La réflexion a permis à cette artiste de sauver le sol des déchets plastiques pour une nécessité indispensable car leurs conséquences dans le sol et les océans sont cruelles.  Ondzé fabrique à base des matières récupérées des paniers pour la décoration des mariages, des tableaux décorés avec le plastique, des boucles d’oreilles, des colliers et des tableaux de peinture.




A en croire l’artisane, le recyclage de ces objets contribue, à tant soit peu, à la réduction du chômage. Le fait de recruter des jeunes pour leur collecte dans la ville sera d’une portée non négligeable. « La nature veut que l’on prenne soin d’elle. A force de la détruire en jetant ces déchets dans le sol, ils finissent par nous détruire. Nous avons l’obligation de préserver notre environnement par le recyclage des déchets plastiques », a-t-elle précisé.

Depuis trois mois, Monique Alfred Ondzé expose ses œuvres d’art au sein de la Direction générale de l’artisanat. Elle y expose le balai, des arbustes morts, le plastique et des tables faites à base de la pierre. Aujourd’hui, elle se dit disposée à former des jeunes intéressés par le métier de récupération des déchets plastiques et remercie le ministère de l’Artisanat de lui avoir accordé cet espace pour