Algérie: l’ex-Premier ministre Abdelmalek Sellal placé en détention

0
290




L’ancien chef du gouvernement algérien sous Abdelaziz Bouteflika a été placé en détention provisoire jeudi 13 juin. Il était entendu par un juge de la Cour suprême dans le cadre d’une enquête pour corruption.

À eux deux, ils ont assuré la fonction de Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika pendant plus de treize ans. Après Ahmed Ouyahia mercredi, c’est Abdelmalek Sellal qui a été mis en détention provisoire jeudi après-midi après avoir été entendu par la Cour suprême, lui aussi dans le cadre d’une enquête pour dilapidation des deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus privilèges.

Abdelmalek Sellal est un proche de l’ancien président déchu. En 2014, c’est lui qui faisait campagne à sa place pour un quatrième mandat, alors qu’Abdelaziz Bouteflika subissait les séquelles d’un AVC.

Cette campagne électorale, Abdelmalek Sellal l’avait animée avec d’autres hommes, dont Amara Benyounes, ancien ministre du Commerce. Ce dernier a également été placé en détention provisoire ce jeudi en fin de journée, dans le cadre de la même enquête.

Ce sont donc les responsables politiques symboles de l’époque Bouteflika qui sont désormais incarcérés à la prison d’El Harrach, où sont déjà détenus des hommes d’affaires depuis le mois d’avril. Et l’affaire ne semble pas terminée puisqu’une dizaine d’autres hautes personnalités sont convoquées par la Cour suprême.




Jeudi soir, l’ancien candidat à l’élection présidentielle Ali Ghediri a été lui aussi mis en détention provisoire, ont annoncé ses proches qui expliquent qu’il est accusé, entre autres, d’avoir voulu porter atteinte à la défense nationale.

Enfin, du côté des hommes d’affaires, c’est le responsable de l’entreprise de production automobile Sovac, Mourad Oulmi, qui a lui aussi été mis en détention provisoire ce jeudi.

Source: RFI