Agression d’un journaliste suisse : la police genevoise arrête six gardes du président Biya

0
316




Le bureau du procureur de Genève a annoncé mercredi l’arrestation de six membres de l‘équipe de la sécurité du président camerounais Paul Biya. Ils sont soupçonnés d’avoir molesté et endommagé le matériel d’un journaliste suisse qui couvrait des manifestations d’opposants camerounais devant l’entrée de l’hôtel Intercontinental.

Le journaliste Adrien Krause de la télévision publique suisse, RTS, a été légèrement blessé lors de cette manifestation tenue le 26 juin. Certains gardes l’ont immobilisé alors que d’autres s’emparaient de son téléphone, de son porte-monnaie et de son sac. Ses effets personnels auraient été confisqués par les employés du président Biya avant d‘être rapidement restitués.




Une plainte, déposée par le journaliste, a débouché sur l’arrestation mardi des six suspects, cinq hommes et une femme. Mais, porteuse d’un passeport diplomatique, la femme a été relaxée. Quant aux autres, ils sont entendus par le procureur genevois.

Dans la foulée de cet incident, la nation helvétique avait manifesté son mécontentement à la diplomatie camerounaise. Le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) avait notamment indiqué que la liberté de la presse est protégée et devait être respectée, assure le site suisse Tribune de Genève.

Près de 250 personnes avaient manifesté ce samedi 29 juin afin de protester contre le séjour « discret » du président Paul Biya en Suisse.