Afrique centrale : la BDEAC va investir cent vingt-quatre milliards francs CFA dans les projets à fort impact

0
257




L’ institution financière panafricaine a tenu à Brazzaville, le 19 décembre, son dernier conseil d’administration de l’année. Elle a décidé de financer, en 2020, les activités liées à l’agro-industrie et agropastorale, l’hôtellerie, l’énergie et les finances.

« Le conseil d’administration a approuvé la mobilisation des ressources pour un montant de cent soixante-quatre milliards francs CFA, dont cent vingt-quatre milliards pour le financement des projets et quarante et un milliards destinés au budget de fonctionnement de l’institution communautaire. Ce budget est en légère augmentation par rapport à l’année précédente », a indiqué Fortunato-Ofa Mbo Nchama, sans plus de précisions.

En effet, l’institution sous-régionale poursuit ses réformes et le budget qui a été adopté par les administrateurs tient compte des sollicitations de plus en plus importantes des États et des opérateurs économiques locaux, ainsi que de l’environnement économique actuel.




L’ambassadeur du Cameroun au Congo, Komidor Njimoluh Hamidou, a représenté son pays lors de la réunion. Il s’est dit doublement satisfait en raison des engagements « ambitieux » pris par le conseil et de l’adoption des textes en lien avec l’amélioration de la gouvernance de l’institution de développement communautaire.

Il a pour cela salué les efforts employés par l’équipe dirigeante. « La banque est en train de tout faire pour arriver à ce statut de banque proche de la population, des États et de l’idéal de développement de la sous-région. (…) Depuis un certain moment, non seulement il y a un léger mieux, mais un mieux qui se consolide année par année. Elle retrouve la voie qu’il fallait », a estimé Komidor Njimoluh Hamidou.