215 voitures de luxe des Sassou Nguesso d’une valeur de 45 millions d’euros garées entre Edou et Oyo

0
2142

C’est la démonstration de force de la nouvelle bourgeoisie Congolaise issue des détournements des deniers publics. Une famille incapable de se recycler dans la vie et qui n’a que le pouvoir comme issue de sortie, peu importe les vies des citoyens à sacrifier. Incapable aussi d’investir à bon escient l’argent volé, le clan d’Oyo se caractérise dans l’opulence et oisiveté. Plus de 215 voitures de luxe seraient parquées entre Edou et Oyo, où du reste de bonnes routes sont inexistantes. 45 millions d’Euros (295.000.000cfa) du contribuable congolais perdus dans la nature improductive de l’Alima.

Ils s’appellent Kiki, Edgar, Claudia, Ambendet, Joujou, Denis Omar, Cendrine, tous membres de la plus grande écurie des voleurs qu’a connu le Congo. Après avoir placé des milliards dans les paradis fiscaux que sans doute bénéficieraient à ses banques Off-shore un jour, ces voleurs ont aussi mis du paquet dans leur Alima.

Des bateaux de plaisir de luxe, voitures et villas composent leur appartenance dans ce coin improductif de la république en dehors de plus grand sanglant dictateur. Dans leurs villas, on peut facilement y retrouver, des Porsche, Lamborghini, Ferrari, Maserati, Aston Martin, Rolls Royce, Mercedes, BMW, Bugatti.

Ces voitures ne roulent presque pas à cause des mauvaises routes peu adaptées à leurs caractéristiques. Cette réalité prouve à quel point cette famille ne sait pas réellement ce qu’elle veut. Mais avec l’argent volé, un voleur est capable de s’offrir même le soleil, tant qu’il ignore l’effort de l’avoir.

Les populations Congolaises vivent les moments les plus difficiles de leur existence où la jeunesse navigue sans espoir d’un lendemain meilleur. Mais la famille Sassou Nguesso se permet un luxe démesuré au dos du peuple avec la bénédiction de quelques affamés qui reçoivent d’elle des miettes et disposés à les défendre.

Des filles Kinoises qui visitent souvent ces villas entre Edou et Oyo se demandent parfois à qui elles ont réellement affaire? Une famille cleptomane qui a pour devise l’oisiveté.

Avec 45 millions d’Euros, différents projets des jeunes peuvent être financés afin de les permettre de créer aussi les emplois, mais cette famille préfère investir dans les voitures de luxe qui n’ont pas de route pour rouler.